Manger bio, l’agriculture biologique est-elle vraiment bonne pour la santé ?

Florent Lopez Hygiène de vie Laisser un commentaire

Depuis quelques années, de plus en plus de foyers se fixent le défi plutôt ambitieux de commencer à manger bio. En effet, le challenge est de taille, surtout dans un monde ou les mauvaises habitudes alimentaires sont ancrées.

Ceci-dit, le consommateur n’est pas le seul fautif. Effectivement, nous avons encore en mémoire la crise de la vache folle, la grippe aviaire, la contamination à la dioxine… Tant de scandales alimentaires dont le consommateur n’est que victime.

Alors que les maîtres-mots de notre société actuelle sont productivité et rentabilité, l’agriculture traditionnelle s’adapte à son époque pour répondre à une demande toujours plus croissante. Malheureusement, pour produire toujours plus et ça, au meilleur prix, les agriculteurs jouent parfois avec la santé des consommateurs.

En effet, pour répondre aux exigences des GMS – qui pour faire pression, s’appuient sur les prix ultra compétitifs des produits étrangers – certains agriculteurs n’hésitent plus à mettre en péril la planète et notre santé.

Préserver sa santé tout en sauvegardant l’environnement. C’est le défi que relèvent tous les ans de plus en plus de français. Ceci dit, le consommateur mal informé, est souvent victime du marketing de séduction des emballages produits.

L’explosion de la demande bio en France – 3ème pays européen à consommer du bio – invite les agriculteurs à s’orienter vers une production plus saine. Aujourd’hui, le consommateur est prêt à payer plus cher pour mieux manger, une opportunité de taille pour les producteurs français !

Dans cet article, nous allons souligner les avantages de manger bio. Mais aussi, puisque rien n’est ni tout noir, ni tout blanc, ses points faibles et ses limites…

Qu’est-ce qu’un produit bio ?

Il ne suffit pas de voir l’étiquette bio pour juger qu’un aliment l’est dans son entièreté. Et malheureusement, même avec l’engouement des consommateurs, ces produits restent encore un grand mystère pour certains.

Au-delà des clichés et des arguments simplistes (le bio c’est plus cher, le bio c’est plus sain), force est de constater que certaines informations ne sont pas encore assimilées par le grand public.

En voyant une brique de soupe portant la mention bio, à quoi pensez-vous en premier ? Dans cette soupe, une partie des légumes est issue de l’agriculture biologique mais elle n’est pas forcément 100% bio. Pour comprendre la place qu’ont ces ingrédients dans la totalité de la recette, il va falloir se fier au pourcentage présent sur l’étiquette.

Pour qu’un produit soit réellement qualifié de bio, sa fabrication se doit de respecter certaines conditions qui varient d’un label à un autre. Cela-dit, d’une règle générale, on définira les aliments bio comme ceux qui sont issus de l’agriculture biologique. Ce dernier est un mode de production qui se différencie des autres par la pratique culturale et d’élevage qui respectent les équilibres naturels.

Vous comprendrez donc que manger bio signifie que vous consommer un produit dont la fabrication n’a eu recours à aucun produit chimique insecticide, aucun fongicide ni herbicides ainsi que tout type d’engrais de nature synthétique.

Attention tout de même ! Les labels biologiques garantissent le respect de toutes les règles en vigueur sur les produits entiers. Ceci dit, les mêmes restrictions ne sont pas toujours appliquées sur les produits « modifiés ».

Vous pourrez trouver des fraises 100 % biologiques sur le marché. Par contre, les produits dérivés de ces fraises à l’instar des jus, des compotes ou encore des confitures, ne le sont au mieux, qu’à 90 %.

Manger bio ? on en parle maintenant…

Si une grande partie des adeptes du manger bio optent pour cette nouvelle habitude alimentaire pour suivre la tendance, certains y voient tout de même de grands avantages. Avant de vous lancer vous aussi, demandez-vous ce que manger bio peut vous apporter au quotidien.

La face cachée du bio

Si l’on en croit les campagnes marketing des produits biologiques, le bio est respectueux de la terre, de l’eau, des animaux et des consommateurs que nous sommes. Mais quand est-il réellement ? À vrai dire, la réponse ne doit être prise à la légère. Ce sujet de société relève de la prospérité de notre santé et de notre environnement.

Ceci dit, quand il y a un important engouement autour d’une tendance, la critique se jette sur l’occasion pour faire son beurre. En effet, aujourd’hui le travail des médias est de faire le buzz. Il y a de moins en moins de mise en lumière de réelles révélations… Alors comment se faire un avis objectif sur l’agriculture biologique ?

Tout d’abord, il faut bien comprendre que cette « nouvelle tendance » qui se veut plus responsable, est avant toutes choses une réelle opportunité pour les agriculteurs. Effectivement, les producteurs biologiques profitent de la sensation de culpabilité des consommateurs. Ils peuvent alors, augmenter les prix de leurs produits sans pour autant engendrer une diminution de la demande.

Jusque-là tout va bien, tout le monde y trouve son compte. Le consommateur mange plus sainement, les agriculteurs ne subissent plus la pression des GMS qui peuvent faire leurs marges et la planète respire enfin !

Mais comme nous l’avons évoqué précédemment, rien n’est ni tout noir, ni tout blanc. En effet, l’appât du gain est parfois plus fort que la bonne conscience, c’est pourquoi tout le monde ne joue pas le jeu.

Nous allons voir que certains produits bio peuvent être bien moins sains qu’ils n’y paraissent. Non seulement les produits bio ne sont pas toujours meilleurs que les produits conventionnels, mais ils sont souvent bien moins sains.

Manger bio, ou les produits conventionnels ?

Comme vous avez peut être déjà pu vous en rendre compte, manger bio ce n’est pas toujours manger mieux. De ce fait, on peut se demander comment les labels bio peuvent être délivrés à des produits de mauvaise qualité ?

La réponse est simple, les consommateurs de produits bio se trompent souvent de combat. En effet, les critères d’attribution des labels biologiques sont principalement accès sur la préservation de l’environnement. Bien qu’ils puissent de ce fait, être plus sains que les produits conventionnels, ce n’est pas toujours le cas.

Produit conventiennel

Produit conventiennel que l’on trouve en GMS

Produit biologique

Produit bio que l’on trouve en GMS

Effectivement, comme le montre les dernières études menées sur les produits biologiques, le label bio ne met pas à l’abri des méfaits de l’alimentation industrielle : graisses, additifs, sel, sucres… On relève aussi de nombreux ingrédients pas vraiment naturels notamment dans les yaourts bio : épaississants, colorants, arômes, gélifiants…

Ceci dit, les agriculteurs qui veulent obtenir le label bio doivent respecter certaines règles de production et bannir les pesticides et les produits phytosanitaires de leurs terres. Ce qui est une très bonne chose pour la planète mais aussi pour notre santé.

Même si, soulignons-le, les traitements chimiques des produits conventionnels n’ont pas que de mauvais aspects. Ils éliminent les mycotoxines que l’on retrouve parfois en importante quantité dans les produits biologiques.

Les 4 produits du quotidien à manger bio

La salade

Si l’on ne devait citer qu’un seul aliment à consommer absolument bio, c’est la salade.

Selon une étude effectuée par l’ONG Générations Futures, plus de 80 % des salades présentent des résidus de pesticides. Pire encore, 16 % d’entre elles contiennent des substances chimiques qui ne devraient pas être utilisées sur le territoire français.

Les pommes

C’est un fait qui n’étonnera plus personne : les pommes retiennent sur leur peau les pesticides que les agriculteurs ont utilisés. Et malheureusement, ce n’est pas tout. Comme cette peau est extrêmement fine, les pesticides réussissent à se frayer un chemin vers la chair.

Certains pensent alors que la cuisson peut y changer quelque chose. Que nenni ! Comme la pomme subit, en moyenne, une cinquantaine de traitements, l’on peut la considérer comme étant le fruit le plus traité. N’hésitez donc pas de choisir des pommes bio pour garder tous les bienfaits de ce fruit.

Les fraises

Ce ne sont pas seulement les pommes rouges des dessins animés Disney qui sont belles qu’en apparence. Les fraises sont souvent des fruits empoisonnés.

En effet, pour garder cette couleur rouge vif et cette forme de cœur, les agriculteurs ont tendance à abuser du traitement de captane. Et les fraises issues de l’importation n’y échappent pas.

Vous remarquerez également que depuis quelques années, les fraises sont présentes sur les étals de fruits plus tôt que la normale. Cela est généralement le fruit d’une transformation génétique durant la production.

Inquiétant n’est-ce pas ?

Le lait

Le lait est l’un des produits les plus célèbres à l’épicerie bio. Les vaches subissent des traitements à base d’antibiotique. Et ces derniers atteignent directement leur organisme.

Le lait est concerné par cette bioconcentration. Ainsi, les produits laitiers contiennent 5 fois plus de pesticides que les végétaux. Le sort que subissent les animaux arrive donc dans votre assiette.

Pour que cet aliment puisse vous apporter un meilleur apport nutritif et pour éviter les risques d’allergies, il est donc préférable d’opter pour la version bio du lait.

Conclusion sur le bio

Selon vos habitudes d’achat, il ne vous est pas forcément conseillé de manger bio. Effectivement, si vous n’avez pas le temps de cuisiner et que vous consommez des aliments transformés, le bio ne sera pas systématiquement plus sain pour votre santé.

En revanche, si vous êtes prêt à vous procurer quotidiennement vos produits entiers chez le producteur du coin et que vous cuisinez vous-même vos aliments, vous avez tout intérêt à sélectionner des aliments d’origine biologique.

Il est tout de même important de rappeler que l’agriculture biologique est bien plus respectueuse de l’environnement. C’est d’ailleurs le principal combat que l’on mène quand on décide de manger bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.